03 mars 2016

La chapelle de Beuzec......

Beuzec-Cap-Caval Beuzec-Cap-Caval est une ancienne paroisse de l'évêché de Cornouaille, qui fut le siège du doyenné du Cap Caval. Supprimée lors de la Révolution française, elle a été rattachée à l'actuelle commune de Plomeur (Finistère). L'ancien doyenné, puis archidiaconé, du Cap Caval Au Moyen Âge, la paroisse de Beuzec-Cap-Caval était le siège d'un doyenné qui occupait un vaste territoire allant de la rivière du Goyen au nord et celle de l'Odet à l'est, le long de l'Océan atlantique, correspondant en gros à l'actuel Pays Bigouden. Par un acte daté du 19 octobre 1286, l'évêque de Quimper, Even de la Forest, décidait, en accord avec son chapitre, la suppression de ce doyenné. Le compte de 1368 de l'Archevêché de Tours fait état de l'archidiaconé du Cap-Caval lequel se composait des paroisses de Landudec, Ploezinec (Plouhinec), Mazalon (Mahalon), Ploedemet (Plozévet), Ploedresic (Pouldreuzic), Lababan (village en Pouldreuzic), Ploeozvan (Plovan), Trefgaennec (Tréguennec), Pemerit (Peumerit), Ploegastell (Plogastel-Saint-Germain, Ploeneour (Plonéour-Lanvern, Buezuec Capcavall (Beuzec-Cap-Caval), Treffuortre (Tréoultré, aujourd'hui Penmarc'h), Ploebanazleuc (Plobannalec), Plomeur, Treffiagat, Ploerimael (Plonivel), Sancti Tudini (Loctudy), Treffmecheuc (Tréméoc), Combrit, Ploemeryn (Plomelin) et Ploeguffvan (Pluguffan)1. L'ancienne église paroissiale Saint-Budoc L'ancienne église paroissiale, dédiée à saint Budoc, siège d'une paroisse jusqu'à la Révolution française, désormais chapelle Saint-Budoc, est située près de la Pointe de la Torche. De l'édifice du XIIe siècle ne subsiste que le chœur, la nef étant tombée à la fin du XIXe siècle.La verrière à quatre baies, qui date des environs de 1400, est remarquable. Quelques statues anciennes se trouvent à l'intérieur. Son pardon se déroule chaque année le deuxième dimanche d'août. La fontainese trouve à 500 mètres au nord2. À l'est de la chapelle se dresse la stèle christianisée d'Ar Groas Veur (un menhir auquel une croix a été rajoutée pendant le Moyen-Âge), témoin de l'ancien culte celtique pratiqué à cet endroit. À 200 mètres au sud, se trouve le dolmen de Kerugou, en forme de "T", à couloir et compartimenté, mais sa couverture a en majeure partie disparu3. Des fouilles réalisées en 1876 ont permis de trouver des céramiques d'un type très particulier, dénommé depuis "style de Kerugou"4.

P3020236

P3020237

P3020238

P3020240

P3020245

P3020241

P3020244

Posté par issoire63 à 18:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Les menhirs.......

La Préhistoire Des menhirs plus anciens que les pyramides ! Il y a près de 450 000 ans, des Homo Erectus taillent leurs premiers galets en Armorique. Après le passage de quelques chasseurs-cueilleurs, les traces d’occupation humaine se multiplient vers 5 000 av. J.-C., quand les populations se sédentarisent. Elles érigent alors les spectaculaires monuments mégalithiques. Toujours présents, menhirs et dolmens battent les pyramides égyptiennes de 2 500 ans ! 

P3020200

P3020202

P3010101

Posté par issoire63 à 17:36 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Distillerie des Menhirs.......Plomelin 29700.

        A Promelin, la famille LE GAY distille depuis cinq générations (1921) .

La réputation de ses produits traditionnels issus de la pomme, repose sur un savoir-faire reconnu.

De nombreuses médailles d'or et d'argent ont été obtenues au Concours Général Agricole de Paris, récompensant la qualité de ses pommeaux et de ses lambigs.

La nouvelle génération ( Kevin, Loig et Erwan ) oeuvre à cette reconnaissance avec brio.

P3020199

P3020167

P3020170

P3020172On écoute notre guide qui à l'air de s'y connaitre.......

P3020175

P3020176

P3020177

P3020181Anne de Bretagne.

Le blé noir, une tradition  bretonne:

D'origine asiatique, il est arrivé en France par la route des celtes. Imposée par la Duchesse Anne au XVème siècle. Il a longtemps été la nourriture des paysans. A l'époque, les cerfs, qui ne possédaient pas de terres, ne le cultivaient que pour alimenter l'aristocratie locale.

Plante qui pousse rapidement et qui s'accomode d'une terre pauvre. Le blé noir était pour le cerf, un apport alimentaire et nutritif conséquent.

P3020183

P3020187

P3020197

 

Posté par issoire63 à 17:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

La chapelle de Tronoan ou Tronoën......

La chapelle Il s'agit d'un édifice rectangulaire à une seule nef, datant du second quart du XVe siècle, avec un collatéral nord construit postérieurement (ancienne limite du toit visible sur la façade est, ouvertures de style différent, du gothique rayonnant, puis flamboyant) tendant vers le gothique flamboyant. La rosace gothique est semblable à celle de l'église de Pont-l'Abbé. Anecdotiquement, le Maître d'Œuvre de la chapelle est représenté par une tête sculptée sur le mur extérieur, dissimulée à gauche et en hauteur derrière l'ogive de la porte donnant sur la nef[réf. nécessaire]. Parmi le mobilier, on note une table servant d'autel en granite remarquable par sa taille (plus de 5 m de longueur), et qui avait été enterrée précédemment avant sa remise en place actuelle. Cette chapelle fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 27 août 1907.

P3020209

P3020213

P3020211

P3020217

P3020225

P3020230

 

- Le grand calvaire de Tronoën

Il est constitué d'un soubassement rectangulaire de 4m,50 sur 3m,50, de 2 frises, surmontées de 3 Crucifixions : le Christ et les 2 Larrons. Le tout est en granit, soit de Scaër, soit de Kersanton, plus résistant à l'érosion et dont les scènes gravées dans cette pierre, Visitation, Nativité et les Rois Mages, ont mieux résisté à cette dernière. Toutes les scènes de l'Evangile y sont représentées, ou plutôt symbolisées, puisqu'à l'origine il s'agit d'un site Païen. D'un autre point de vue, hauts reliefs et rondes bosses, les scènes participent à 2 types de présentations sculpturales. 10 hauts reliefs appuient ainsi leurs personnages sur un tableau qui fait corps avec eux, Annonciation, Circoncision, Baptême, Agonie, Dérision, Pilate se lavant les mains, Montée au calvaire, Résurrection, Apparition à Marie Madeleine et "Jugement Dernier". Devant une telle technique on est en droit de se demander si ces hauts reliefs n'étaient pas destinés à l'origine à être inclus dans la maçonnerie d'un mur comme on le voit aujourd'hui encore à la chapelle St Jacques de Rostrenen. Tronoën, melant hauts reliefs et rondes bosses, serait ainsi à la jonction de cette période Médiévale qui ornait volontiers les parois de certains murs de représentations sculptées, et de la période qui suit. Aussi paradoxal que celà puisse paraître, alors que pour nous la perspective a changé, Tronoën témoignerait d'un esprit moderne pour son temps.

P3020215

P3020216

P3020228

 

P3020229

P3020235Le vent soufflait à 11/120à l'heure......La mer est juste derrière l'église et le calvaire.

P3020221

 

 

Posté par issoire63 à 10:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]